Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

2 juillet 2016

En ce 2 juillet 2016, je me sens confus mais plein d’espoir !




En ce 2 juillet 2016, je me sens confus mais plein d’espoir !



Un certain nombre d’événements récents m’ont inspiré pour écrire aujourd’hui :

·         La Ministre de la Justice [AG – Attorney General] Loretta Lynch a rencontré secrètement les Clinton en Arizona, mais clame à qui veut l’entendre que cette rencontre était fortuite.
·         La même Ministre de la Justice Loretta Lyncha a promis solennellement qu’elle allait suivre les recommandations du FBI concernant les e-mails d’Hillary.
·         Les individus transgenres seront désormais officiellement acceptés au sein des militaires américains.
·         Les militaires américains ont conclu un accord avec la Russie afin de détruire l’EEIL et d’aider le Président syrien Bachar al-Assad.
·         Obama assure les États-Unis que l’EEIL est en train d’être détruit sur le terrain.
·         Les activités de l’EEIL ont augmenté en Turquie, en Europe et au Moyen-Orient.
·         La fusillade d’Orlando a été décrite en détail sans qu’il n’y ait eu de preuves de corps morts, de sang ou de tout autre carnage ? Par contraste, comparer avec les récentes attaques à l’aéroport Atatürk, en Turquie.

Qu’y a-t-il de faux dans cette image ?


À la fois tout et rien.
Notre pays est finalement entré dans la « Quatrième Dimension [Twilight Zone] » de Rod Serling : la réalité a été supplantée par des événements bizarres et triviaux, qui semblent avoir le même impact que des cataclysmes majeurs.
Obama a accompli ce que aucun autre opérationnel de la CIA n’aurait été capable de faire : continuer un narratif déjà en cours, sans qu’il n’ait plus aucun lien ou référence à la réalité.
Ainsi, tandis que des centaines de voyageurs innocents étaient massacrées à l’aéroport Atatürk, Obama a déclaré le “Stonewall Inn”, un bar homosexuel de Greenwich Village, comme étant un monument national américain.

            Dans le même temps, Obama et Kerry étaient complètement perplexes faces aux implications du Brexit. Malgré le fait qu’il avait eu accès à 16 différents services de Renseignement, pour un coût se chiffrant en milliers de milliards de dollars des contribuables, aucun des deux n’a été en mesure de comprendre ce que le Brexit ou la chute de l’UE pourrait signifier pour les USA.

Je dois admettre qu’à un certain point, durant ces dernières semaines, j’étais au bout du rouleau pour tenter de comprendre le sens des décisions de la Maison-Blanche ou du Gouvernement américain [WH/USG], semblant n’avoir aucun indice concernant ce qu’il se passait réellement dans ce pays, concernant notre bien-être domestique ou de notre sécurité nationale. Cet entourage mulâtre des dirigeants présumés que sont Obama, Loretta Lynch et consorts, ont prouvé qu’ils sont ineptes, ignorant et maladroit.
Et j’essaye de rester poli.

À présent, quand un bar homosexuel est traité avec la même gravité que les démêlés en cours dans l’UE, alors la réalité est descendue dans le monde du chapelier fou. Quand la question des identités transgenre revêt la même importance que le manque de stratégie militaire à l’étranger, alors nous avons perdu une armée pour laquelle beaucoup d'entre nous ont combattu pour en son sein. Obama a littéralement transformé la réalité américaine, en une vapeur éthérée de préoccupations ne faisant référence qu’à lui-même, qui lui ont permis d’accéder jusqu’à la Présidence.

Il devrait être maintenant évident pour la plupart des Américains, qu’Obama a été un homosexuel sorti de l’anonymat depuis son adolescence, et refuse d’admettre est pourtant assez apparent dans ses actions. Qu’il soit homosexuel ne me préoccupe pas. Qu’il est eu à mentir sur presque tout ce qu’il a pu faire, est par contre en passe de devenir une Tragédie Américaine
Obama est à la fois incompétent et quelque peu perturbé. C’est la conclusion à laquelle chacun doit aboutir, vital la série sans fin d’[attaques sous] faux drapeaux, de mensonges et de tromperies. Obama et la CIA ont permis et forcer le DOJ [Ministère de la Justice], le Secret Service, le Renseignement Militaire [MI] et les autres branches de notre Gouvernement américain [USG] à entrer en collusion avec toutes leurs tromperies ; à mes yeux, cela se rapproche d’une trahison et d’une tyrannie.
Obama a cueilli [coopté] un à un ses collègues sénatoriaux (Biden, Kerry, chacun de ayant accompli de très mauvais service envers notre pays, pour avoir recherché leur gain politique personnel au-delà du bien de l’Etat.
De même que pour nos militaires, qui ont été castré du plus haut sommet vers la base, y compris jusqu’aux derniers sous-traitants n’ayant même pas statut de soldats [non-com soldier].
Nous sommes devenus une bande dessinée de nos propres désirs, répétant des mots dénués de sens concernant l’allégeance à une République qui ne se soucie même plus de son propre peuple.


Je peux dire de notre tyran auto-oint, qu’il est comme Jules César : « une reine pour chaque homme, et un homme pour toutes les reines » (les mâles en priorité)[1].
Avé au César resquilleur ! 

Pour ma part, je vais m’en tenir à mes commentaires, et chercher un peu de répit face à ces absurdités artificielles. En attendant, je me contenterai de citer la Xe Satire de Juvénal, Ii.78-82 :
« Depuis qu’on ne vend plus les suffrages, eh bien!
« La tourbe de Rémus n’a plus souci de rien.
« Ce peuple impérieux, qui dispensait naguère
« Légions et faisceaux dans la paix, dans la guerre,
« Stupide, enseveli dans un repos fangeux,
« Il ne demande plus que du pain et des jeux!
 »
 


[1] NDT : référence lettrée ici d’après Suétone, concernant Jules César : « César était le mari de toutes les femmes et la femme de tous les maris » (Suétone, César, 52). L’origine de ceci venait de sa toute première campagne militaire, lorsqu’à peine âgé d’une vingtaine d’années, il fut chargé de convaincre le roi de Bythinie, Nicomède IV, de prêter sa flotte militaire pour aider les Romains à défaire leur ennemi de Lesbos (tout un symbole :-D !). Il fut dit que c'est par une relation homosexuelle que Jules César convainquit Nicomède IV. Longtemps les détracteurs et même les soldats de Jules César, le moqueront dès lors régulièrement : « Jules César, Reine de Bythinie! » (Suétone, César, 49).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire