Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

30 juillet 2016

Les 100 prochains jours seront critiques pour l’Amérique !


Les 100 prochains jours seront critiques pour l’Amérique !
Les 100 prochains jours d’infamie régissant l’élection présidentielle de novembre 2016…

            « La fraude aux élections »
           
            Tandis que les tentes du cirque sont en train d’être repliées et que les éléphants et les ânes[1] rentrent chez eux pour solliciter les voix des votants, le vrai travail de l’élection d’un POTUS [Président] va commencer à présent.
            D’abord et avant toute chose, c’est la question persistante de l’existence d’une fraude électorale. Ce n’est pas un accident : depuis JFK [John F. Kennedy], puis LBJ [Lyndon B. Johnson], jusqu’à [Bill] Clinton et W. [Bush Jr.], il y eut constamment des allégations concernant des votes irréguliers. Dans le cas des Dems [Démocrates], il y eut trop de noms d’électeurs décédés sur les listes. Dans le cas des Reps [Républicains], il y eut des cartes à trous [Chads] foireuses et des décisions biaisées de la Cour Suprême en faveur de W. [Bush][2].
            Toutes ces irrégularités sont devenues partie intégrante du processus électoral américain, dans chaque élection présidentielle. C’est devenu tellement courant que nous en arrivons pour la plupart d’entre nous, à balayer toute idée de fraude électorale avec le commentaire suivant plein d’insouciance : « Eh bien quoi ? Les deux partis le font, qu’est-ce que ça change ? »
           
            Trump a clairement identifié ce problème en dénigrant l’ascendance politique d’un candidat présidentiel [Jeb Bush], utilisant le terme “truqué“/manipulé“ [“Rigged“]. Même Bernie Sanders s’est retrouvé ouvertement confronté à ce même problème, avant de battre en retraite dans une coquille d’autoprotection faite de résignation dégoûtée...

            À présent, une série d’événements mystérieux font surface, avec des implications telles que personne ne sait vraiment où est la vérité :


            Seth Rich, un jeune directeur de l’expansion [du nombre] des votants de la Convention  Nationale Democrate (CND [Democratic National Committee - DNC]), a été mystérieusement tué de plusieurs balles dans le dos, dimanche matin, dans le voisinage du nord-ouest de [Washington] DC, pourtant en pleine affluence [3].  Beaucoup pressentent qu’il allait le soir même informer le FBI d’une fraude alléguée aux votants par Hillary Clinton, et la directrice de la CND, Debbie Wasserman Schultz.

            Julian Assange [de WikiLeaks] grand public plus de 30 000 e-mails concernant les exigences d’Hillary auprès de Debbie, afin de “neutraliser“ Bernie Sanders.
            –Debbie est ensuite virée par la CND, pour être immédiatement recrutée par Hillary.

            –La Cour Suprême renverse [les règles de] la CV [Convention Nationale], requérant la simple présentation des cartes d’identité pour pouvoir voter[4].
            –Les étrangers illégaux d’Amérique du Sud convergent en masse durant cette période de vote électoral, afin de renforcer ostensiblement le résultat du vote en faveur du parti Démocrate.

            –Un simple lanceur d’alerte auparavant inconnu sur YouTube, Clinton Curtis, un procureur américain et un informaticien, apparait au grand jour au sujet de la fraude aux votants dans les élections de Floride : Curtis évoque le fait qu’en 2000 il coda un code informatique qui assista le membre Républicain du Congrès d’alors, Tom Feeny, afin de voler les votes de son opposant Démocrate à West Palm Beach, en Floride.


            Curtis jura une déclaration sous serment, que son patron, ressortissant chinois démasqué comme espion, Hai Lin Nee (aussi connu sous le nom de Henry Nee, de la société « Yang Inc. »[5]), afin de coder un programme informatique permettant à Feeny de gagner les élections.
            Aussi bien Trump que Bernie [Sanders] ont déclaré, démontré et doublé ceci de leurs constatations cruciales, que le Système politique au sein des deux parties est en effet « truqué ».
            En ce début août 2016, Bernie Sanders a été complètement vaincu par la machinerie Clinton, qui est si corrompue que personne n’ose remettre en question quoi que ce soit au sujet de cette mort mystérieuse de Seth Rich. Une telle omission, un tel silence est complètement assourdissant pour moi.
            Dans une note similaire, les Républicains de la vieille garde [old line] ont essayé de leur mieux de prendre leurs distances par rapport à leur candidat hautement populaire, Trump. Dans un faux-semblant louvoyant plein de chicaneries, ces manœuvres portent les empreintes digitales des Bush, [Ted] Cruz, [Mitt] Romney, [John] Kasich, et surviennent une nouvelle fois afin de discréditer la légitimité de Trump.
            Il est tout à fait regrettable qu’au XXIe siècle, les Américains, ne puissions pas déclarer que nos représentants au sein de l’exécutif et législatif, soit la véritable expression de notre volonté politique collective.
            Quand un ordinateur peut voter pour nous, alors nous ferions mieux de nominer un robot qui suivrait directement le mandat de toute une clique d’élite politique corrompue. Oups ! En fait je pense que c’est ce que nous avons déjà fait. En témoignent [Bill] Clinton, W. [Bush], Obama… et à présent Hillary [Clinton]!


            Dans le film “I-Robot“(écrit à la base par Isaac Asimov), l’acteur Will Smith pose la question pénétrante au Dr. Alfred Lanning (le créateur des robots) :
            –« Pourquoi vous tueriez-vous vous-même ? »
            –« C’est ça, inspecteur : c’est ça, la bonne question … » [à 10mn 48sec, en VO ici]

            Pourquoi, nous Américains, voulons-nous notre autodestruction ? Je vais attendre d’entendre les réponses, durant ces 100 prochains jours qui viennent…







[1] NDT : les ânes symbolisent le Parti Démocrate, et les éléphants le Parti Républicain. Depuis la campagne présidentielle de 1828 du démocrate Andrew Jackson : ses opposants l'avaient qualifié de “jackass“ (âne), Jackson décida d'utiliser l'image de la forte volonté de l’âne pour sa campagne d'affichage. Plus tard, le caricaturiste Thomas Nast utilisa l'âne démocrate dans les bandes dessinées d'un journal,  le symbole passa ainsi à la postérité.
C'est le même Thomas Nast qui inventa son pendant symbolique, l'éléphant Républicain : dans un dessin paru dans Harper's Weekly en 1874, Nast dessina un âne vêtu d’une peau de lion, effrayant tous les animaux du zoo. Un de ces animaux, l'éléphant, était étiqueté « votez Républicain ». De là vint l'association de l'éléphant au Parti républicain. Voir : « Élections américaines : l'âne et l'éléphant, symboles des démocrates et des républicains »  (Le Figaro, 23/02/2016).

[4] « Appeals court strikes down North Carolina’s voter-ID law » (Washington Post, 29 juillet 2016) ; « Federal Appeals Court Strikes Down North Carolina Voter ID Requirement » (Washington Post, 29 juillet 2016) ; « Federal appeals court overturns NC voter ID law » (WRAL, 29 juillet 2016) ; « North Carolina voter ID law overturned on appeal » (CNN, 29 juillet 2016). Il y a là la tentative de remise en cause d'une tradition américaine négligeant la présentation de la carte d'identité pour les votants, tradition dont nous voyons ici les limites car elles permettent à des étrangers de voter comme des américains si l'on n'y prend pas garde, et/ou si le Système désire utiliser comme à son habitude, les minorités importées pour détruire les États-Nations stables…

 

[5] « Hai Lin 'Henry' Nee Confirmed by Feds to be an Illegal Alien! - Report Validates Yet Another Clint Curtis Allegation!  Convicted Chinese Spy Was Illegal when Working for YEI as of 2000! » (Brad Blog, par Brad Friedman, 21 février 2005) ; « Has Yang's Hai Lin Nee (aka 'Henry Nee') Turned FBI Informant? TIME Reports China Exporting Spies by the Thousands! While Republicans Pretend to Give a Damn » (Brad Blog, par Brad Friedman, 13 février 2005).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire