Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

8 août 2016

Karma imprévu : Le Système sera-t-il “victime“ de la santé déclinante d’Hillary ?


Karma imprévu : Le Système sera-t-il “victime“ de la santé déclinante d'Hillary Clinton la rendant finalement inapte?


Retransmis par S. Pieczenik himself (rappelons-nous qu'il est docteur et psychiatre à la base):  « j’avais écrit au sujet de la tumeur cérébrale d’Hillary il y a quelques semaines, quelqu’un me l’avait « mentionné. À présent cette nouvelle se répand dans les informations, on ne peut plus la cacher. S’il vous plaît ramenez-nous Bernie ou laissez Biden… autrement, la CND (Convention Nationale Démocrate) est foutue »






            Depuis au moins les cinq dernières années, des signes effrayants d’une santé en chute libre chez Hillary Clinton ont émergé continuellement. Entre les bizarres « blancs » dans ses discours, ses monstrueuses crises de toux répétées et son bizarre effet de tête faisant penser à une crise d’épilepsie [bobble head seizure-like], beaucoup de gens ont pu se demander légitimement si Hillary Clinton n’était pas sur le point de vivre un effondrement neurologique ou cognitif.


                À présent, ajoutant à la préoccupation de la nation tout entière, concernant la santé de cette femme extraordinaire, qui a eu le remarquable courage de porter un manteau vert pétant du culte Heaven's Gate en public[1], ce sont les photos qui sont apparues montrant Hillary Clinton incapable de monter un escalier sans être soutenue par des robustes personnels de la sécurité.
                Ceci a [semble avoir] eu lieu quelques jours seulement après que le Président Obama eut qualifié Donald Trump d’« inapte » à servir en tant que Président[2]. Pourtant, s’il s’agit d’être suffisamment en forme pour servir, UStaxpayer.org qui a publié cette photo résume tout par son commentaire :


                « Littéralement Inapte pour la Présidence! Incapable de marcher, besoin d’assistance, ne peut pas réfléchir, souvent dans la confusion, ne peut pas voir, a des problèmes de vision double, porte de longs manteaux pour cacher ses couches pour adultes, a des crises multiples devant les caméras, quitte un débat en plein milieu pour une raison inexpliquée, appelle Donald Trump “son mari“, sans compter les crises de toux massives et incontrôlables durant ses discours »







                D'autres signes montrant un effondrement de la fonction cognitive de Hillary Clinton semblent se sont manifestés :
                – Son étonnante incapacité à parler en public, à moins que tout son discours ne soit écrit à l'avance et toutes les questions de l'auditoire à 100% scriptées et approuvées (Hillary ne peut pas gérer le "stress" d'une question inconnue ... tandis que Donald Trump y fait face des journées entières)
                –Son extrême peur de débattre face à tout autre candidat politique dans un débat en direct, y compris face à Bernie Sanders.
                –Sa tendance à effrayer des journalistes par sa présence, visiblement inquiétés par la bizarre crise comparable à de l’épilepsie que Hillary a eue face à eux.


                –Ses aboiements de chien bizarres et inexplicables [voir vidéo], ainsi que ses micro-crises de type épileptique, devant les caméras (visible dans cette vidéo). 

                –Sa lésion et des mouvements bizarres de sa langue,

                –des problèmes neurologiques liés à un caillots de sang [AVC] dans son cerveau, et davantage.


        
                Vidéo : « The Truth About Hillary's Bizarre Behavior »  (Paul Joseph Watson, Infowars, 4 août 2016) :

 
  Traduite ici :


               « Des expressions faciales psychotiques, des réactions surexagérés, des crises de toux, une lésion étrange sur sa langue : est-ce que Hillary est proche d’un effondrement mental ou neurologique du au stress ? Est-ce que ces réactions sont en tout cas liées à un problème d’ordre médical ? Souffre-t-elle de dommages au cerveau, ou alors ces manifestations bizarres ne sont-elles qu’une expression d’un trouble de la personnalité en lien avec son narcissisme exagéré ?

                Quant à des dommages au cerveau : les précédents sont avérés[3], et peuvent amener des séquelles évidentes[4], engendrant des interrogations sérieuses[5] : dans la vidéo, remarquez comme la journaliste semble choquée par les mouvements de tête d’Hillary, et la façon dont Hillary Clinton tente et réussit à faire passer ça ensuite pour une blague[6]. Remarquez également comment cela arrive au moment où cette personne sont en train de lui parler en même temps, ce qui est une cause médicalement avérée de crises de ce type. Serait-ce la raison pour laquelle Hillary Clinton refuse de donner des conférences de presse ?

                Nous voyons des choses similaires sur cet extrait vidéo : des mouvements des yeux erratiques, des réactions exagérées en réponse à des stimuli extérieurs.

                De même que durant un débat en la présence de Bernie Sanders, une pause  « salle de bain » [Bathroom Break] anormalement longue en plein milieu du débat, a été rapportée comme étant liée à ses dommages cérébraux antérieurs[7] consécutifs à un AVC [Strokes]

                D’autres rapports émergent selon lesquelles elle peut à peine tenir debout après un discours.

                De même que la toux serait en lien avec ces dommages causés au cerveau (Dysphagie).

                Ses éclats de rire, socialement conventionnels mais exagérés, ainsi que certains aspects exagérément extravertis the Hillary Clinton pourraient être expliqués par des dommages causés à son cerveau [Blood clots : caillot de sang], OU BIEN ils pourraient être une manifestation de troubles de la personnalité notoirement instable the Hillary Clinton [Pieczenik parlait de Persona], mais également à des abus de drogues : ses crises de colère disproportionnées, confirmées par des anciens agents des Services secrets[8], et même par les propres membres de sa campagne présidentielle[9],  faisant état de cris, de crises de colère infantiles ou de pleurs, la laissant incapable de travailler.

                On raconte par exemple qu’elle a frappé un agent des Services secrets arrière du crâne avec une bible, et qu’elle a des pilules sédatives pour calmer instantanément ses moments de colère incontrôlées, liées à des années d’abus de drogues persistants. Voilà l’explication possible de l’absence totale de conférence de presse durant sa campagne, ainsi que de toutes les manœuvres faites pour tenir les journalistes le plus loin possible de sa campagne.

                La question de l’autisme et de l’absence totale d’empathie réelle : un expert évoque un “autisme de haut niveau avec sociopathie connexe [high-functioning autism with attendant sociopathy“]. Ceci expliquerait ses réactions exagérées en public, masquant ce que les experts appellent l’"illettrisme émotionnel [emotional illiteracy]“. Cela pourrait-il être la raison pour laquelle ses efforts en vue de se rapprocher des gens semblent être si faux, si peu sincères ?

                D’autres sources évoquent une syphilis attrapée de Bill Clinton, qui aurait notamment pu lui laisser une lésion sur la langue.

                Demeure la question de ses moments d’absence cognitive répétés, induisant un besoin d’assistance dans de nombreuses actions sensibles[10].

                Restent ensuite ses nombreux mensonges pathologiques, depuis celui selon lequel elle aurait été pris sous un feu d’un tireur embusqué en Bosnie, jusqu’au récent scandale de ses e-mails. Ce sont là des signes de désordre/déficience cognitive [cognitive impairment], troubles de la personnalité ou bien d’une combinaison des deux.

                Ceci tandis que l’équipe de campagnes de Clinton insiste sur le fait qu’elle ne souffre que « d’allergies et d’hyperthyroïdie » : Hillary Clinton pourrait être mentalement incapacité et incapable de faire face à un stress intense, alors qu’elle est candidate pour le poste impliquant le plus grand stress au monde…

                Ceci alors qu’Obama clame que Donald Trump est “inapte“ à la Présidence. Il devrait plutôt se poser cette question-là concernant Hillary Clinton… »

[ajout CVR] D'autres extraits ici :



                Tous les médias de gauche travaillent désespérément à faire apparaître Hillary Clinton comme cohérente et énergique. Chaque lecteur de Natural News sait maintenant que les médias PC [Principaux Courants/Politiquement Corrects] ne sont que de faux médias prétendant être dans la réalité. Toute une partie de ce théâtre à grande échelle que sont les élections américaines, être actionné depuis les coulisses. Ceci implique des efforts désespérés afin de cacher au public les comportements et désordres de la personnalité bizarre chez Hillary Clinton.

                En fait, c’est l'ensemble des médias qui cache tout ce qui concerne les Clinton, refusant délibérément de poser les vraies questions sur les viols et abus sexuels sur des femmes commis par Bill Clinton, pas plus que sur les opérations de racket criminel de la Fondation de la famille Clinton, ni sur le nombre sans cesse croissant de morts sans ces jours-ci parmi les gens qui travaillaient pour les Clinton ou la Convention Nationale Démocrate (CND [DNC en anglais]). Aucune de ces histoires n’occupe ne serait-ce qu’une seule minute dans les bulletins d’informations des réseaux de médias “PC“, lesquels sont à 100% acquis par les intérêts favorisant le cartel criminel des Clinton.

                Or ces organismes de presse cachant délibérément la vérité sur le désastreux effondrement de santé d’Hillary Clinton, sur les comportements relevant du racket criminel et de prédation sexuelle de son mari Bill, orchestrent dans le même temps la campagne de diffamation la plus fallacieuse de l'histoire contre Donald Trump. Chaque mot qu'il prononce est tordu, cité hors contexte ou de façon mensongère, puis condamné par des “fausses victimes“ hypersensibles qui haïssent tout ce que l’Amérique représente (et ne supporteraient pas de penser rendre l’Amérique “grande à nouveau“ [making America great again - slogan de Trump]).

                Voilà pourquoi nous ne pouvons être renseignés au sujet de l'implosion de la santé d’Hillary Clinton qu’à travers les médias alternatifs indépendants. L’ensemble des médias PC n’oserait pas montrer Hillary Clinton tomber lamentablement dans les escaliers, ou avoir des crises en public ou même tenter de débattre avec autre candidat dans un débat en direct.

                Mentalement dérangée, criarde, court-circuité… est-ce là la personne Obama déclare “apte“ à la Présidence ? Dans les coulisses, Hillary Clinton déploie sans arrêt son hostilité irrationnelle et ses accès de colère. À présent c’est toute la CND truquée et les médias de gauche qui disent qu’Hillary est intelligente, une “tête“ de haut niveau, pleine de compassion, honnête et éthique.


                Le problème est que personne ne croit plus les médias. Tandis que de plus en plus de vérité transparaît sujet des scandales impliquant Hillary au sein du Département d’État (le vol de millions de dollars aux victimes du désastre à Haïti, la vente d’un approvisionnement en uranium américain russe, etc…), tout soutien réel à Hillary s’est évaporé…

                Il est vraiment dommage qu’à présent CNN doive mettre en place des fausses foules au soutien d’Hillary, parce qu’il n’y a pas de réelle foule puisse vraiment être trouvée (tous les vrais soutiens de gauche étaient des partisans de Bernie [Sanders], de même que tous les vrais gens de droite des partisans de Trump, semble-t-il…).

                Même les sondages sont systématiquement faussés, ainsi que Reuters a récemment dû l’admettre. Ils sont mathématiquement biaisées afin d’assurer qu’Hillary ait toujours 10 ou 15 points de plus qu’en vérité, même quand le soutien populaire du monde réel pour Donald Trump ou Bernie Sander est écrasant (en vérité, Donald Trump jouit en ce moment même d’un boulevard toute l’Amérique, et si les élections se tenaient aujourd’hui, il gagnerait une grande marge).

                C’est triste mais c’est vrai : Hillary Clinton et une personne humaine repoussante à faire peur, avec laquelle personne sur cette planète n’aime travailler. Personne ne l’aime. La plupart de ses soutiens politiques ne provient que de personnes qui sont terrifiées à l’idée d’être “suicidés“ par les Clinton. Voyez en pour preuve la récente mort d’un procureur[11], et le cas d’un partisan de Sander retrouvé mort, après qu’il eut tenté d’exposer la fraude au sein de la CND contre Bernie Sander[12]

                Laissant de côté les théories à la marge faisant état d’une possession démoniaque Hillary Clinton, ou un robot biologique mue par un contrôle de l’esprit [mind controlled biological robot], elle s’habille comme une prêtresse de secte et parle comme une hôtesse de torture d’un donjon médiéval. Sa place la plus appropriée ne serait pas à la Maison-Blanche, mais plutôt dans la Maison des Horreurs de Helga [Helga's House of Horrors], ou des touristes curieux et naïfs peuvent payer cinq dollars afin d’assister à de bizarres manifestations neurologiques parmi lesquelles celles d’Hillary Clinton auraient tout à fait leur place.

                Et même si Hillary ne perd pas sa tête, son cerveau intact et encore plus effrayant dû à ces tendances criminelles et despotiques. Si les cracks de scientifiques de Monsanto réussissent d’une façon ou d’une autre à garder le cerveau d’Hillary Clinton fonctionnel, dans une jarre pleine de cellules cérébrales génétiquement modifiées, son existence cognitive continuerait à poser une telle menace pour l’humanité, que nous aurions à condamner cette jarre et à la remiser dans une grotte quelque part, juste afin d’être sûr qu’aucune civilisation future ne la découvrirait pour la remettre en fonction, libérant accidentellement les démons de l’enfer.

                Hillary Clinton est à elle seul le plus grand argument contre les technologies de l’immortalité. Pouvez-vous imaginer le destin horrible de l’humanité, si ce monstre anti-humain était capable de vivre pour toujours ?
                Le seul répit réel que nous ayons tous pour l'avenir de la race humaine est de savoir qu'un jour la vie de Hillary Clinton passera, comme toute autre. Car, même si une personne politique puissante passe sa vie à mentir, à tuer, à tromper et à détruire, l'élite mondiale n'a toujours pas réussi à ne pas mourir de vieillesse…
                Et en ce sens, nous pouvons nous rassurer avec la certitude que notre monde serait un jour libéré d’Hillary Clinton et de toute la douleur, souffrance, mort et destruction qu’elle a délibérément semée sur son passage au sein de l’humanité. Jusqu’à ce que ce jour ne survienne, nous devons conserver cette psycho-sorcière démente loin de la Maison-Blanche, et nous assurer qu’elle ne puisse plus causer de mal à personne.





[1] Référence ici au massacre de la secte Heaven’s Gate [les portes du paradis], qui fut suspecté d'être un Coup Monté sous Faux Drapeau [CMFD] de la CIA (voir par exemple ici dans une source alternative : « “HEAVEN’S GATE” EXPOSED: 1997 Hale-Bop False Flag Run by CIA and Hillary Clinton (Part Two of Three) » PatriotNews Two. Voir ici Eustace Mullins sur la place des Clinton dans le Nouvel Ordre Mondial, Global Sciences Congress, Denver, Août 1993). Le lien avec le manteau d'Hillary Clinton, ne nous semble pas forcément évident ici… (voir pour mémoire « The surprising strategy behind Hillary Clinton’s designer wardrobe », NY Post, 5 juin 2016).


Sans développer davantage cette affaire, nous suspectons ici qu’elle constitue une sorte de Programme de Contre-Intelligence/Influence (PCI/ CoIntelPro) : son effet est en tout cas de discréditer toute étude sérieuse des sujets “non conventionnels“ comme l'ufologie. Voir ici un exemple de ce marquage négatif, permettant grâce au mouvement dit “New Age (un autre PCI…), de conclure que tout ceci ne mène qu'à des sectes massacrant leurs adeptes : « New Age followers still waiting for aliens to beam them up 15 years after Heaven's Gate cult suicides left 39 people dead » (DailyMail, 27 mars 2012). Un exemple plus connu en France existe avec la secte des Raëliens : bien pratique lorsqu'il s'agit de discréditer des sujets sérieux, et pourtant jamais démantelée par les autorités.







[6] Note CVR : Les rires après sont bien plus désir nerveux de complaisance. Il est bon de comprendre qu’en psychologie comportementale, les humains en des milieux civilisés ne pouvant pas fuir lorsqu’ils sont dans une mauvaise situation, répondre souvent par le rire et plus rarement par des pleurs, en remplacement d’une solution de fuite…



[7] Ibid.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire